BLOG - NEWS

Éole abat une grue.

Fort Mahon Plage

Le 01/04/20

Par Frank Hélin


 Hier à Fort Mahon, la mer était furieuse et ressemblait à un bain bouillonnant. Au large, on voyait s’élever le ressac de vagues puissantes. C’était comme un ballet aquatique ces gerbes d’écumes qui caracolaient en vibrionnant aussi haut qu’elles pouvaient. C'était beau. Dans les rues, Éole mécontent décornait les cocus, retournait les parapluies, voutait les gens pour les faire ressembler à des vieillards, arrachait des enseignes, mettait des poteaux électriques à terre et, complice avec les orages de la veille, faisait se coucher une grue sur un immeuble de 3 étages signant son œuvre en faisant d’un camion garé au pied de la bâtisse une compression de César. Bien entendu j’ai pris quelques photos car comme souvent  lors des tempêtes le vent déchire la robe des nues créant de belle lumières diaphanes. Je me suis mis là où je risquais de ne prendre sur la tête qu’un kite surfer anglais ou un phoque. Le sable filait sec, me tannait le dos, me picotait la nuque et les oreilles, et les sangles trop longues de mon sac à dos me fouettaient les joues continuellement…J’ai l’air de me plaindre comme ça mais pas du tout. J’aime ces conditions un peu extrêmes qui me font me sentir plus vivant. En remontant l’avenue de la plage, j’ai vue une cheminé fatiguée de tousser sa suie maltraitée par Éole et finir sa vie sur l'asphalte, l’enseigne d’un restaurant pendu dans le vide que des pompiers tentaient de sauver et un panneau de signalisation K.-O ! Voici quelques images


Galerie Photos






MENU PRINCIPAL




Logo Facebook Logo Google+